• Priscilia

Tout ce qu’il y a à savoir sur le gaspillage alimentaire + des astuces pour le diminuer!


Le gaspillage alimentaire est un phénomène dont on parle encore trop peu. En partie, cela est compréhensible, car il est difficile à visualiser. On voit ce qu’on gaspille chacun à la maison (et même là, on jette trop souvent sans vraiment en prendre conscience), mais on ne voit pas concrètement l’ampleur du phénomène en ce qui concerne notre pays ou même le monde. Cela peut aussi être difficile de conceptualiser comment le gaspillage alimentaire nous affecte au quotidien.

C’est pourquoi j’ai décidé de vous exposer quelques statistiques et informations sur le sujet. Vous allez voir, c’est choquant. C’est suite à ma recherche pour cet article que cela m’a vraiment frappée : le gaspillage alimentaire est un fléau de notre société et on doit faire quelque chose pour l’enrayer.


Informations et statistiques en rafale sur le gaspillage alimentaire


Selon Recyc-Québec :

  • C’est un tiers de la nourriture produite dans le monde qui se retrouve aux poubelles chaque année. Cela représente 1,3 milliard de tonnes/année.

  • Un quart de l’eau utilisée en agriculture pour produire cette nourriture gaspillée est alors perdue.

  • Chaque famille gaspille en moyenne 140 kg de nourriture/année. Cela équivaut à 1100$ aux poubelles.

  • « Si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le 3e plus gros producteur de GES, après la Chine et les États-Unis. »

  • Au Canada, du champ à notre assiette, c’est 58% de la nourriture qui est gaspillée. Avec celle-ci, on pourrait nourrir la population canadienne au complet pendant 5 mois.

Selon Protégez-vous :

Pour vous donner un aperçu plus concret, voici ce qui est gaspillé chaque jour au Canada :

« • 2 400 000 pommes de terre

• 1 225 000 pommes

• 1 200 000 tomates

• 1 000 000 tasses de lait

• 750 000 miches de pain »


Selon le livre « Tendre vers le zéro déchet » de Mélissa de La fontaine :

Saviez-vous que la nourriture qui est jetée dans les poubelles, et qui donc se ramasse dans les sites d’enfouissement, ne se composte pas?

En effet, les matières organiques ont besoin d’air pour se composter. Les sites d’enfouissement, en compactant tout ce qu’ils reçoivent, ne leur en fournissent alors pas assez. Ainsi, au lieu de devenir de l’engrais, elles libèrent plutôt du méthane : un gaz à effet de serre qui est 25 fois plus puissant que le CO2.

Suite à ces statistiques, vous réalisez peut-être comme moi l’ampleur de ce phénomène et vous vous demandez alors ce que vous pouvez faire pour aider à ce que ces chiffres diminuent.


J’ai donc répertorié pour vous les meilleures astuces pour cela. Elles fonctionnent super bien dans ma cuisine et je suis certaine que ce sera aussi votre cas. Il faut seulement prendre le temps de modifier certaines habitudes, mais, une fois que c’est fait, cela devient vraiment facile à réaliser au quotidien.

Astuces pour enrayer le gaspillage alimentaire :

  • Planifier les repas en avance et acheter seulement les aliments qu’il vous faut pour ses recettes.

  • Acheter en quantités raisonnables.

  • Bien conserver ses aliments. Par exemple, des bouquets de fines herbes se conservent mieux lorsque l’extrémité est dans un verre d’eau.

  • Disposer vos aliments dans le frigo et garde-manger de façon à avoir un bon visuel de ce que vous avez sous la main. Si vous faites l’épicerie et qu’il vous reste des aliments dans votre frigo, amenez-les à l’avant de celui-ci et disposez les nouveaux aliments à l’arrière. De cette manière, vous ne les oublierez pas et cela vous poussera davantage à cuisiner avec eux.

  • Avoir en tête les aliments qui arrivent bientôt en fin de vie lors de la préparation des repas. Faites de la place à ceux-ci ou repensez vos repas de façon à les inclure avant qu’il ne soit trop tard.

  • Congeler ce que vous n’arriverez pas à manger : restants d’une recette, sauces, pâte de tomates, pesto, fines herbes dans des bacs à glaçons (en les hachant finement et en y ajoutant un peu d’huile), café pour en faire des cafés glacés, vin pour utiliser ensuite dans des recettes, yogourt, etc.

  • Légumes :

  • Quoi faire avec vos moins beaux légumes? Potage, sauce, sauce à spaghetti, macaroni chinois, riz frit, etc. Plusieurs options s’offrent à vous!

  • Garder les retailles de légumes pour en faire un bouillon de légumes maison (pelures d’oignon, pelures de carottes, cœur de poivrons, feuilles de céleri, etc.)

  • Fruits :

  • Quoi faire avec de moins beaux fruits : Une tarte, une confiture, des muffins, une compote, les congeler pour de futurs smoothies, etc.

  • S’abonner à un panier de fruits et légumes moches permettant alors de sauver ces aliments qui auraient sinon probablement été à la poubelle.

Important

  • Connaître la différence entre un aliment qui n’est plus bon à consommer versus un aliment qui est seulement défraîchi. Par exemple, un céleri moins croustillant, mais encore très vert ne devrait pas se retrouver à la poubelle. Vous avez seulement à le plonger quelques minutes dans une eau glacée et il redeviendra plus ferme. Vous pouvez aussi l’utiliser tel quel dans des sautés ou encore une soupe.

  • Garder à l’esprit que les dates de péremption veulent dire « meilleur avant » et non « plus bon après ». Plusieurs aliments sont bon encore plusieurs jours et même semaines après leur date de péremption.


Ressources utiles pour en apprendre plus ou pour s’outiller contre le gaspillage alimentaire :


  • Le site Glouton qui permet de trouver des recettes en fonction de ce qu’il vous reste dans le frigo.

  • Le site J’aime manger pas gaspiller qui offre des conseils de toute sorte pour enrayer le gaspillage alimentaire : comment bien conserver nos fruits et légumes, des astuces pour les légumes fanés, un guide pour le congélateur et bien plus!

  • Le site Sauve ta bouffe qui regorge de trucs et astuces sur le sujet.

  • Les applications Flashfood et FoodHero qui permettent d’acheter en rabais les aliments qui arrivent en fin de vie des supermarchés.

  • Le site de Chic frigo sans fric pour des astuces et recettes concernant le gaspillage alimentaire et le style de vie zéro déchet. Elle a d’ailleurs aussi écrit un livre sur le sujet!


Recevez gratuitement mon guide d’introduction au végétalisme et obtenez mes meilleurs conseils concernant les bases de ce mode de vie. On y aborde : la différence entre végétarisme, végétalisme et véganisme, comment effectuer une transition douce (et à votre rythme) vers le végétalisme, à quoi ressemble un garde-manger végétalien et bien plus.

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon