De la planification de mes repas à mon épicerie : je vous décris tout le processus et combien cela me coûte par semaine!

11.07.2019

 

Aujourd’hui, j’ai envie de vous amener avec moi dans le processus de planification de mes repas et de mon épicerie afin de vous démontrer (encore une fois) que le végétalisme n’a pas à être compliqué ou dispendieux. 

 

 

 

 

Comme j’aime le répéter : tout est une question d’habitude! Avec le temps, on apprend à repérer plus rapidement les aliments végétaliens en épicerie, on se monte une liste (papier ou mentale) de recettes qu’on préfère, on sait comment cuisiner les différentes protéines végétales, etc. 

 

 

L’important est donc de vous laisser du temps, de ne pas vous décourager et surtout d’y prendre plaisir.  

 

 

 

 

Voici donc le processus par lequel je passe pour m’assurer de bien manger durant la semaine : 

 

 

 

#1 : Trouver entre 7 et 10 recettes végétaliennes

 

 

C’est LE truc pour se faciliter la vie en cuisine, économiser de l’argent en plus d’éviter le plus possible le gaspillage alimentaire. 

 

 

Ce que vous devez aussi savoir de mon processus concerne le fait que je fais l’épicerie pour deux adultes chaque semaine et demie/ deux semaines. Cela me permet entre autres de m’assurer d’utiliser au maximum ce qui se trouve dans mon réfrigérateur et garde-manger avant de les remplir à nouveau et d’ainsi minimiser le gaspillage alimentaire. C’est donc pour cette raison que je m’efforce de trouver entre 7 à 10 recettes par épicerie! De plus, lorsque je les cuisine, je m’assure de toujours en faire une plus grande quantité pour que nous puissions en avoir pour des lunchs le lendemain. 

 

 

Pour trouver mes recettes, j’aime choisir un blogue ou un livre de cuisine par épicerie et tenter de l’explorer au maximum. J’essaie alors de prendre presque toutes mes recettes de cet endroit. Cela me permet de découvrir constamment de nouveaux blogueurs, livres, chefs, etc. Ainsi, pour la semaine que je vous donne en exemple, voici les recettes que j’avais planifiées et qui venaient principalement du blogue de Bianca Zapatka. 

 

 

 

#2 Faire ma liste de recettes accompagnée des liens vers celles-ci 

 

 

C’est très simple : j’inscris les recettes dans mon cellulaire à l’aide d’une application qui se nomme Wunderlist. C’est aussi avec cette application que je note les ingrédients que je devrai acheter. 

 

 

Recettes de ma semaine : 

 

 

 

 

#3 Faire ma liste d’épicerie en fonction des recettes choisies

 

 

Voici à quoi ressemblait ma liste d’épicerie pour cette semaine : 

 

  • Bananes (pour mes smoothies qui constituent mes déjeuners)

  • Pommes

  • Ananas

  • 3 avocats 

  • 3 poivrons

  • 5 patates douces

  • 2 bouquets de brocoli 

  • 1 sac d’edamames congelés

  • Un sac de patates de 5 lbs

  • 2 kombuchas

  • 2 laits végétaux 

  • Fécule de maïs 

  • Panko 

  • 2 cannes de haricots noirs

  • 1 canne de pois chiches

  • 1 canne de sauce tomate

  • 1 canne de tomates en dés

  • Bouillon de légumes

  • Sauce soya

  • Salsa

  • Sac de tortillas

  • Fromage végétalien Gusta 

 

 

Pour un grand total de 97,07$ chez Maxi. 

 

 

Puisque cette épicerie dure environ deux semaines, cela revient donc à 50$ pour deux adultes par semaine (ou un peu plus si je fais l’épicerie après une semaine et demie). Je trouve cela très peu dispendieux pour la quantité de recettes que je cuisine avec ces ingrédients! 

 

 

*Il est important de préciser que j’avais déjà aux réfrigérateur, congélateur et garde-manger quelques aliments comme : trois blocs de tofu, les galettes de hamburger, une pomme de laitue, des oignons, des fines herbes de mon jardin, des pâtes, des légumineuses, etc. Cela peut alors effectivement avoir fait baisser ma facture, mais le prix de celle-ci tourne toujours autour de 85 à 110$ pour une semaine et demie à deux semaines. 

 

 

 

#4 Cuisiner! 

 

 

Il ne me reste maintenant qu’à cuisiner les repas de la semaine. Il serait possible d’en cuisiner plusieurs à la fois pour un « mealprep », mais je préfère cuisiner le soir venu. J’ai le temps de le faire et c’est un moment que j’apprécie! 

 

 

Lors de cette étape, je m’assure de ne rien gaspiller : j’utilise toutes les parties mangeables des légumes, je garde ce que je peux de ceux-ci pour en faire éventuellement un bouillon de légumes maison, je mets en pot au réfrigérateur les surplus de protéines que je pourrais avoir pour pouvoir les réutiliser plus tard, etc. Je garde aussi toujours l’œil ouvert sur les aliments qui se trouvent dans mon réfrigérateur. De cette façon, je sais lesquels je dois cuisiner en priorité pour ne pas les perdre et je choisis donc la recette du soir de cette façon. 

 

 

 

Voilà donc le processus par lequel je passe environ toutes les deux semaines pour m’assurer que nous mangerons de bons repas végétaliens. C’est simple, économique et efficace!  

 

 

 

**Je vous conseille aussi de lire ces articles qui portent également sur l'épicerie végétalienne : 

 

 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Please reload

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon