Mes essentiels zéro déchet

25.07.2019

 

Lorsqu’on commence à s’intéresser au zéro déchet, cela peut rapidement paraître complexe ou même « effrayant ».  On se rend compte qu’il y a plusieurs choses de notre quotidien que nous devrions changer pour le bien de notre planète et nous ne savons pas trop par où commencer, vers quoi se tourner, par quoi remplacer quoi, etc. C’est tout à fait normal! Ce sont plusieurs habitudes, souvent bien ancrées dans notre routine de vie, que nous devons changer. C’est d’ailleurs pour cette raison que je pense qu’il est important d’y aller graduellement. 

 

Je ne sais pas si vous le remarquez, mais c’est exactement le même discours que j’ai par rapport au végétalisme. Je trouve que ces deux mouvements (si l’on peut les appeler ainsi) sont comparables sur plusieurs points et c’est pourquoi cela peut être avantageux, autant pour le végétalisme que pour le zéro déchet, d’y aller à son rythme. Un changement permanent et dans lequel vous vous sentez bien sera toujours mieux que dix changements que vous ne garderez pas plus d’un mois, car vous sentirez que cela est trop pour vous. 

 

Ainsi, pour vous aider à faire ces changements graduels, je vous présente ci-dessous mes essentiels zéro déchet. Je ne suis pas parfaite de ce côté, je produis encore des déchets, mais ces changements m’ont énormément aidée à en diminuer la quantité. Ce sont aussi des gestes plutôt simples et qui font économiser de l’argent (et même du temps) à long terme. 

 

 

 

 

Suite à votre lecture, je vous invite fortement à choisir deux ou trois éléments parmi ceux-ci que vous tenterez d’introduire dans votre routine. Ce sera déjà un très bon coup de pouce supplémentaire pour l’environnement. 

 

 

 

 

Salle de bain 

 

 

Tampons démaquillants réutilisables 

 

Ces tampons faits à partir de tissus que l’on peut laver après leur utilisation sont extrêmement pratiques pour se démaquiller en plus d’être très faciles à utiliser. Il en existe de plusieurs couleurs, formes, épaisseurs, etc. Il y en a pour tous les goûts!  

 

Voici quelques boutiques sur lesquelles vous pouvez en retrouver : 

 

 

Oriculi 

 

 

L’oriculi est un nettoyeur d’oreilles qui remplace les cotons-tiges. Cet outil en forme de « petite cuillère » peut par contre seulement être utilisé à l’entrée de l’oreille. Je vous avoue que je ne suis pas encore très à l’aise avec l’oriculi et que je trouve qu’il n’offre pas un nettoyage aussi « satisfaisant » que les cotons-tiges. C’est pour ces raisons que je vais peut-être bientôt me commander un cure-oreille exactement comme ceux que nous connaissons bien, mais qui est lavable. Fabriqué à l’aide de matériel médical, il permet de pouvoir être lavé et réutilisé de nombreuses fois! 

 

 

Brosse à dents en bambou

 

 

Option beaucoup plus écologique (et même jolie) que les classiques brosses à dents en plastique. On en retrouve maintenant un peu partout : en pharmacie, parfois en épicerie, dans les boutiques plus écologiques/naturels et en ligne. 

 

Voici quelques options disponibles : 

 

 

Crème démaquillante en vrac 

 

De nombreux cosmétiques sont maintenant disponibles en vrac. Personnellement, j’ai un démaquillant en vrac de la compagnie Kamamille et je suis très satisfaite! Il enlève très bien mon mascara. Par contre, un petit point négatif est qu’il brûle parfois un peu mes yeux lorsqu’il entre en contact direct avec ceux-ci.   

 

 

Protège-dessous lavables

 

C’est vraiment un essentiel pour moi! Depuis que j’ai mes protège-dessous lavables Omaïki je n’ai plus racheté de protège-dessous jetables. J’aime qu’ils tiennent bien en place (et même durant mes entraînements) et que je ne les sente presque pas. 

 

Il existe aussi des versions plus épaisses, plus longues et même certaines pour la nuit! 

 

 

 

Cuisine 

 

 

Feuille à cuisson Cookina

 

Ces feuilles lavables remplacent le papier d’aluminium, ciré et parchemin. Certaines feuilles sont même conçues spécialement pour le barbecue, le four ou encore pour cuire des aliments en papillote. 

 

J’adore ce produit, mais il est important de le laver immédiatement après l’avoir utilisé, car sinon c’est très difficile de le faire redevenir bien propre. 

 

 

Pellicule en cire 

 

Pour remplacer la pellicule de plastique, les pellicules en cire de soja sont parfaites! Elles emballent parfaitement les aliments ou recouvrent un plat pour le garder frais. 

 

On retrouve aussi des couvre-plats faits de tissus et d’un élastique permettant de bien le faire tenir sur le plat. Je n’en ai pas encore testé, mais cela semble être une option intéressante. 

 

 

Kliin 

 

 

Une feuille Kliin remplace jusqu’à 17 rouleaux d’essuie-tout et peut être lavée plusieurs fois à la laveuse ou lave-vaisselle. Je me sers de mon Kliin pour faire le ménage complet de ma maison et je le préfère à une débarbouillette. Je trouve que cela lave mieux, absorbe plus de liquide et garde moins les odeurs. 

 

 

Compost 

 

Je suis maintenant dans une ville qui fournit le bac de compost et j’en suis très heureuse. Ça réduit encore plus la quantité de mes déchets! J’essaie tout de même d’utiliser, dans un premier temps, mes fruits et légumes au maximum et de mettre au congélateur ce qui pourrait me servir pour un bouillon maison.  

 

 

Sacs à collation 

 

Des petits sacs généralement imperméables qui permettent de transporter facilement les collations et sandwichs. Ils sont vraiment pratiques et tellement plus jolis que les sacs Ziplocs. 

 

 

 

Pour faire l’épicerie 

 

 

Plats ou pots pour le vrac

 

 

Faire l’épicerie en vrac permet de diminuer de beaucoup mes déchets. Pour ce faire, j’ai donc besoin de plats et de pots. Par contre, je précise tout de suite qu’ils n’ont pas besoin d’être « instagrammables » (c’est-à-dire de beaux pots en verre sans aucune trace d’étiquette). Ceux que j’aime le plus sont en fait des pots de piments forts et de sauce pour pâtes que j’ai bien lavés une fois terminés. Ne vous compliquez donc pas la vie pour trouver de beaux pots parfaits. Je suis certaine que vous en déjà sous la main : pot d’olives, de piments forts, de sauces, de vinaigrettes, etc.  

 

 

Sacs pour fruits et légumes 

 

 

Ces sacs en tissus se réutilisent à l’infini (ou presque) et permettent d’éviter des dizaines, voire même, des centaines de petits sacs en plastique par année. De plus, c’est un geste ultra facile à faire et qui ne coûte pas cher. 

 

 

Sacs pour l’épicerie

 

Amener ses sacs réutilisables à l’épicerie et pour magasiner de manière générale est un essentiel selon moi. En 2019, tout le monde devrait toujours avoir des sacs réutilisables lors de magasinage. 

 

 

 

Mes boutiques en ligne préférées pour magasiner des objets zéro déchet : 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Please reload

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon