5 astuces pour s’entrainer à la maison et rester motivé

02.05.2017

     

J’ai longtemps essayé de m’entrainer au gym en pensant que c’était ce qu’il fallait faire puisque tout le monde le faisait. J’avais envie de bouger et j’aimais le faire, mais je n’aimais vraiment pas aller au gym. Je ne me sentais pas à ma place et je sentais que je faisais mes exercices plus par obligation que par plaisir. Il faut aussi souligner le fait que je suis petite et qu’il y a certaines machines que, même en les ajustant, elles restaient trop grandes pour moi. Tout pour me motiver, non?

 

J’ai décidé un jour que je n’avais pas me forcer à m’entrainer et que je devais trouver une façon de bouger tout en ayant du plaisir. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à m’entraîner à la maison et que ma passion pour l’entrainement a du même coup réellement débuté. Je vais vous partager ici mes conseils afin d’avoir un entrainement efficace à la maison et de continuer d’être motivé au quotidien.

 

1. Avoir l’équipement nécessaire

 

Pas parce qu’on s’entraine à la maison qu’on n’a pas besoin d’équipements. Vous pouvez bien sûr vous entrainer très efficacement sans, et je vous montrerai même comment dans la suite de l’article, mais quelques accessoires de base ne peuvent pas faire de mal et peuvent même diversifier vos exercices. Choisissez-les selon vos goûts et ce que vous voulez travailler au quotidien. Ça peut être un ballon d’exercice, des élastiques, une corde à danser, etc.

 

Voici ce que moi j’utilise pour faire tous mes entrainements et qui me suffit amplement tout en ne prenant pas beaucoup de place (# la vie d’étudiante). J’ai d’abord deux tapis : un tapis plus mince pour faire du yoga et un tapis plus épais pour faire mes exercices au sol. Le tapis plus épais me permet de ne pas sentir le plancher et de ne pas ressentir des douleurs au dos en faisant des exercices d’abdominaux pas exemple. Finalement, l’accessoire que j’aime le plus se trouve être mes poids ajustables. Ce sont deux poids allant jusqu’à 24 lb, mais avec lesquels on peut choisir de prendre le poids qu’il nous plait. Les poignées sont aussi beaucoup plus confortables que celles qu’on retrouve habituellement dans les gyms. Voici des photographies afin que vous compreniez mieux le principe de ces poids.

 

 

 

2. Choisir son entrainement

 

Vous pouvez bien sûr faire les exercices que vous connaissez à la maison, mais, afin d’être encore plus motivés, vous pouvez suivre des chaînes YouTube conçues pour ce type d’entrainement. C’est réellement grâce à celles-ci que j’ai appris à autant aimer bouger.

 

  • Ma préférée : Finess Blender (chaîne anglophone). C’est un couple qui à travers plus de 500 vidéos gratuits d’entrainement nous transmettre leur passion. On retrouve des vidéos dans lesquelles on n’a besoin d’aucun équipement et d’autres dont on a besoin de poids, steps ou autres. Certaines sont des entraînements sous forme de HIIT, de levée de poids, de yoga ou encore de Pilates. Par contre, ce que j’aime le plus de leur chaîne c’est le message d’équilibre qu’ils transmettent. Ils veulent qu’on apprenne à s’aimer, qu’on comprenne qu’avoir des abdominaux ne devrait jamais être notre objectif principal d’entrainement, qu’on peut manger des hamburgers, etc. D’ailleurs, leur Instagram est vraiment intéressant à suivre, car ils nous montrent leur VRAIE vie. On les voit manger des frites, boire une bière, parler de leurs tracas, etc.

PS: Sur leur site on retrouve aussi des programmes d’entrainement déjà tout conçus selon vos objectifs. On en retrouve qui cible la perte de poids, d’autres les jambes et fessiers, d’autres les abdominaux, etc. Ces programmes sont payants (environ une dizaine de dollars), mais, pour en avoir acheté cinq, je les trouve très efficaces. De plus, une fois achetés on peut les réutiliser autant de fois que l’on veut. Ils vendent aussi des programmes alimentaires végétaliens.

 

  • Virginie Duval : Une chaîne YouTube francophone de yoga qui nous en présente différents types. Je trouve que ces vidéos sont vraiment faciles à inclure dans notre routine quotidienne, car elles sont assez courtes et se font super bien.  On retrouve aussi des entrainements plus conçus pour les débutants et d’autres un peu plus intermédiaires.

 

  • Yoga with Adriene : Chaîne anglophone de yoga avec des dizaines et des dizaines de vidéos de toutes sortes. Ce que je préfère c’est les nombreux défis de plusieurs jours qu’elle offre. Je trouve que le fait de se lancer un défi de pratiquer le yoga pour 30 jours consécutifs devient automatiquement plus motivant. On voit aussi rapidement des progrès et ça nous rend encore plus enthousiastes à continuer.

 

3. Déterminer son horaire

 

Le fait d’être à la maison et d’avoir le choix de rester en pyjama pour écouter une série ou de s’entrainer peut ajouter une difficulté à la motivation pour bien des gens. Pour prévenir ces situations, il faut alors se créer un horaire d’entrainement. On se créé un calendrier et on y inscrit d’abord nos activités quotidiennes, notre horaire de travail, etc. Par la suite, on regarde les moments auxquels on pourrait s’entrainer à travers tout ça afin de les insérer et de les inscrire de façon bien évidente dans le calendrier. Il est important aussi que vous preniez en compte votre niveau d’énergie. Est-ce que vous êtes une personne plus matinale ou au contraire vous avez plus d’énergie en soirée? Il serait alors plus stratégique de placer votre séance d’exercices à ce moment. Finalement, soyez aussi réaliste dans la conception de votre calendrier. Ça ne sert à rien d’inscrire un moment d’entrainement à 22 heures le soir si vous avez une journée de travail de 12 heures et que vous savez que vous allez être crevés en arrivant de celle-ci. Il vaut mieux d’abord en mettre moins à son horaire et ensuite en ajouter qu’en mettre beaucoup et ne jamais les respecter pour finir par être démotivé.

 

4. S’habiller en conséquence

 

Qu’est-ce que je veux dire par là? Je veux dire de vous habiller en linge de sport lorsque vous avez prévu vous entrainez et cela même si vous êtes à la maison et que le pyjama est une tenue tentante. Au début de mes entrainements, je restais moi aussi en pyjama, mais j’ai remarqué que j’étais alors moins motivée à me pousser et à me donner à fond. Lorsqu’on se change en tenue de sport, c’est comme si on envoyait un message clair à notre cerveau que nous ne sommes plus en mode relaxe et ça diminue par le fait même nos chances d’arrêter l’entrainement avant la fin réelle qui était prévue. De plus, c’est encore plus motivant je trouve lorsqu’on a des beaux vêtements de sport à porter : on a hâte de se changer pour les porter et une fois qu’on est changé et bien pas le choix de s’entrainer!

 

5. Déterminer l’endroit

 

L’endroit que vous allez utiliser pour vos entrainements peut clairement influencer votre motivation et c’est pourquoi il faut y réfléchir avant de commencer. Trouvez un endroit que vous allez avoir assez d’espaces pour bouger, qui est bien éclairé (encore mieux si près d’une fenêtre) et dans une pièce dont vous aimez être. Ça peut sembler ridicule, mais pensez-y : est-ce que vous seriez plus motivés de vous entrainer dans une petite pièce sombre ou dans un beau salon avec grande fenêtre? Cela ne veut par contre pas dire que si vous avez un petit logement vous ne pouvez pas vous entrainer. Il faut seulement avoir un peu plus d’imagination et regardez les différentes options qui s’offrent à nous. Par exemple, je suis dans un 3 et demi et j’ai tout de même trouvé de la place dans mon salon en déplaçant quelques meubles.

 

 

Est-ce que cet article vous a donné envie de bouger? Est-ce que vous faites déjà des entrainements à la maison? Si oui, que faites-vous comme exercices ou programme?

 

Partager sur Facebook
Please reload

Please reload

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon