La PVT dont tout le monde parle, c’est quoi au juste?

11.05.2018

 

Depuis la dernière année, j’entends parler de la PVT dans tous les groupes végés où je suis. Au début, je n’y faisais aucun cas. Ensuite, je me suis demandée ce que voulaient dire le P, le V et le T et après, je me suis mise à m’y intéresser. Vous êtes passé par une ou toutes ces étapes-là vous aussi?

 

 

Bref, j’ai décidé de l’essayer! Puis, je suis tombée en amour avec cette merveille et j’avais envie de vous partager mon enthousiasme!

 

 

 

 

Démystifions tout de suite les lettres!

 

 

PVT veut dire « protéine végétale texturée ». Dit comme ça, ça sonne un peu bizarre, mais quand on se met à lire les ingrédients, on comprend que ce n’est rien de plus que du soya déshydraté. Les pros de la PVT diront peut-être autre chose, mais dans mon langage à moi, j’appelle cela du tofu séché!

 

 

Vous savez à quel point le tofu est versatile et qu’on peut l’apprêter à toutes les sauces? Bien, j’ai envie de vous dire que la PVT, c’est cette même merveille! 

 

 

Elle vient en différentes textures allant du moulu aux gros morceaux plus « steak » et le processus est bien simple! Je l’ai essayée sèche et hydratée en mode « salé » et « sucré » et je suis drôlement satisfaite (pour ne pas dire : accro!). 

 

 

Pour ce qui est de la manger sèche,

 

 

c’est comme un sac de chips : on ouvre et on mange! Je trouve que ça goûte les céréales que je mangeais quand j’étais petite. Perso, je trouve que de cette façon, la PVT devient une collation rapide intéressante, mais sans trop de saveur.

 

 

Pour ce qui est de la manger hydratée,

 

 

il suffit de couvrir la quantité de PVT désirée d’eau et des épices de votre choix, puis de la laisser reposer une quinzaine de minutes. Elle devient molle et gonflée et prend la saveur des assaisonnements mis dans l’eau.

 

 

À partir de là, il s’agit de laisser aller sa créativité. Si vous aimez la texture plus « gruau », vous la laissez intacte, sinon, vous pouvez la faire chauffer à la poêle.

 

 

Par exemple, j’ai fait des hamburgers au curry et à la moutarde qui goûtaient le ciel simplement en mettant du curry, épices à steak, sel, poivre dans l’eau d’hydratation. Ensuite, j’ai fait revenir avec des oignons dans la poêle et je l’ai mélangée avec de la moutarde, une fois « cuite ».

 

 

 

 

Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres : PVT brouillée à la tomate, en sauté avec des légumes et des pâtes, en tacos, en fajitas, toute seule accompagnée d’une salade, en pâté chinois végé, en macaroni chinois… il n’y a pas de limites!

 

 

Pour ce qui est de la PVT sucrée,

 

 

j’avoue que j’ai juste tenté une façon! Je l’ai fait gonfler avec un mélange d’eau, de l’ait d’amande et de cannelle. Ça m’a donné un petit gruau où j’ai simplement ajouté des bananes et du sirop d’érable! Pour l’instant, c’est la seule idée qui m’est venue en tête, mais je compte en inventer d’autres!

 

Bref, la PVT est à découvrir et à expérimenter parce qu’elle réserve une panoplie de possibilités! Si ce n’est pas déjà fait, elle vaut la peine d’être découverte et si vous la connaissez,  je suis (très!) ouverte à recevoir vos idées de recettes, n’hésitez pas!!!

 

 

 

 

Bonjour!

Je suis Jacynthe!

Ce que j’aime dans la vie? Mordre dedans à pleines dents en gardant le facteur zénitude bien enclenché. Rédactrice pigiste, végétalienne qui mange du miel,  amoureuse de yoga  et de mon extracteur à jus, j’adore tout ce qui est sain pour le corps et la tête! Inventer des recettes en moins de 20 minutes et donner des trucs pour simplifier la vie des gens pressés est mon dada. Mon concept du Bonheur : ici et maintenant, comment tu te sens?!

Au plaisir d’échanger et de profiter de cette belle Vie avec vous!

…..Ah oui! Je craque pour mon chat et tous ceux du monde entier, aussi! 

Partager sur Facebook
Please reload

Please reload

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon