5 conseils + les essentiels pour faire sa première épicerie végétalienne

15.02.2019

 

Le contenu d’une épicerie est assez variable d’une personne à l’autre. Il représente nos goûts, la durée de temps que nous voulons passer en cuisine, les repas que nous aimons préparer, etc. Le contenu d’une épicerie végétalienne ne fait pas exception! On retrouve autant de paniers d’épicerie différents que de végétaliens. C’est pourquoi il est important que vous adaptiez les conseils ci-dessous à votre réalité. 

 

 

Par exemple, si vous êtes une personne qui adore la viande, mais souhaitez diminuer celle-ci versus une personne qui n’aime pas du tout la viande, vous n’achèterez peut-être pas les mêmes produits au début. Vous allez peut-être préférer les imitations de viande au tofu. C’est bien correct comme cela! Allez-y à votre rythme. 

 

 

 

 

5 conseils pour faire sa première épicerie végétalienne 

 

Conseil #1 : Voir différemment la composition des repas 

 

 

Quand on cuisine avec de la viande, on a tendance à voir celle-ci comme l’élément central du plat. On choisit alors le souper selon la protéine et on pense ensuite à ce qui l’accompagnera. Pour la cuisine végétalienne et pour prévoir votre épicerie, je vous conseille plutôt de faire autrement. Ne vous concentrez pas uniquement sur la protéine; voyez les repas végétaliens comme un tout.

 

Par exemple, décidez de manger un chili, une soupe, un sauté de légume + une protéine, un bol dragon, etc. Choisissez d’abord le repas et regardez ensuite les ingrédients que cela vous prend pour celui-ci. Cette façon de faire vous facilitera grandement la tâche! 

 

 

Conseil #2 : Prévoir les repas 

 

 

Lorsqu’on commence dans le « monde » du végétalisme, je crois qu’il est préférable de prévoir les repas que l’on souhaite cuisiner avant de se rendre à l’épicerie. De cette façon, on évite d’abord de passer trente minutes devant la section des produits végé avec un air de chevreuil effrayé. On évite aussi d’acheter plusieurs aliments « au hasard » pour finir, rendu à la maison, par ne pas savoir du tout quoi cuisiner. Cela peut même nous amener à penser que la cuisiner végétalienne est complexe alors qu’elle ne l’est pas réellement (au début, tout est une question d’habitude). 

 

 

Conseil #3 : Ne pas avoir peur d’essayer 

 

 

La meilleure façon de découvrir la cuisine végétalienne est de tenter de nouveaux aliments. N’hésitez pas à vous prévoir des repas pour essayer pour la première fois du tofu, du tempeh ou autres. Regardez quelques recettes en ligne ou dans des livres de cuisine et lancez-vous. Le pire qu’il arrive c’est que vous n’aimiez pas cela. Il faut toutefois garder à l’esprit que nos goûts alimentaires changent avec le temps. Cela peut vous prendre quelques mois avant de « perdre » le goût de la viande et de vous habituer au goût des produits végétaliens. 

 

 

Conseil #4 : Les essentiels pour l’épicerie végétalienne 

 

 

Voici ce dont je considère comme des essentiels pour l’épicerie végétalienne : 

 

  • Des légumes : cela constitue la majorité de mon épicerie et de mes repas. N’hésitez pas à en manger en bonne quantité afin de ressentir plus longtemps un sentiment de satiété. Ils sont remplis de fibres et sont donc parfaits pour ceux qui disent qu’ils ont toujours faim quand ils mangent végé. 

  • Des fruits : pour mes smoothies, mes collations et pour faire des desserts végétaliens. La compote de pommes remplace très bien les œufs dans une recette (un quart de tasse pour un œuf) de pâtisserie. J’en achète alors très souvent. 

  • Les protéines : j’achète principalement du tofu et des légumineuses. 

  • Noix : de temps en temps pour faire des sauces ou des fromages végétaliens. 

  • Graines de lin et graines de chia : parfaits pour mettre dans les smoothies! Les graines de chia peuvent aussi se transformer en pouding de chia et les graines de lin peuvent remplacer les œufs dans des recettes salées et sucrées (une cuillère à soupe de graines de lin qu’on fait gonfler dans 3 cuillères à soupe d’eau pour un œuf). 

  • Levure alimentaire : elle est une bonne source de B12 et ajoute un délicieux goût « fromagé » aux repas. Parfaite sur de la sauce spaghetti, sur un chili, dans une sauce de bol dragon, dans des fromages végétaliens, etc. 

  • Lait végétal 

  • Les fromages/ viandes végétaliens : étant plus coûteux, j’en achète seulement quelques fois par mois. Mon alimentation ne tourne pas autour de ces produits, mais cela est un choix personnel. Vous pouvez décider de faire autrement! 

  • Riz, pâtes, etc. 

 

 

Conseil #5 : Gardez ça simple et plaisant 

 

 

Lors de la préparation de vos repas et de votre liste d’épicerie, gardez en tête que cela n’a pas à être compliqué. Il est tout à fait possible de trouver de cuisiner végétalien rapidement et simplement (tout en étant délicieux). C’est personnellement l’approche que je privilégie. Mes repas prennent souvent moins de 30 minutes à préparer et sont constitués d’ingrédients simples.

 

 

Par exemple, les repas que je cuisine souvent sont :

 

  • Une soupe aux légumes, tofu et pâtes

  • Un sauté asiatique de légumes, tofu et vermicelles

  • Des fajitas de poulet végé et légumes grillés

  • Un bol dragon 

  • Des rouleaux de printemps 

  • Burger végé 

 

 

En fait, si vous voulez suivre mes repas au quotidien, vous pouvez me suivre sur Instagram. J’y partage mes recettes en plus de mes découvertes végétaliennes. 

 

 

 

Sinon, voici d’autres sources d’inspiration pour des repas simples et délicieux : 

 

Partager sur Facebook
Please reload

Please reload

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon