• Priscilia

Les meilleurs conseils et recettes végétaliennes de 6 influenceurs véganes


Quand on débute dans le végétalisme, on peut rapidement se sentir perdu. On a l’impression de perdre beaucoup de connaissances en cuisine (ex : on ne sait plus du tout comment cuisiner des pâtisseries) et, en même temps, en avoir tellement à apprendre.

Ça peut devenir étourdissant.


C’est pourquoi je me suis dit que ça pourrait être aidant que d’avoir les meilleurs conseils d’habitués du végétalisme. J’ai alors fait appel à mes amies « influenceuses » (créatrices de contenu pour être exacte) véganes. Plusieurs ont gentiment répondu à l’appel.


Elles vous partagent donc leurs meilleurs conseils sur le végétalisme, mais aussi leur recette végétalienne préférée. Des recettes déjà 100% approuvées par plusieurs québécois. De cette manière, vous pourrez refaire votre répertoire de recettes classiques et vous passerez moins de temps à vous questionner sur ce que vous pourrez faire à souper.


Loounie – Caroline Huard


Source : https://loouniecuisine.com


Son conseil :


Lorsqu'on me demande par où commencer pour manger plus de végétaux, je recommande toujours de ne rien retirer de l'alimentation, mais d'ajouter progressivement de nouveaux aliments. Il peut s'agit de maîtriser la cuisson du tofu, d'essayer une nouvelle variété de grain ou encore de cuisiner une recette avec des légumineuses. Comme il n'y a que trois repas dans une journée (plus ou moins!), il y aura de moins en moins de place pour les produits d'origine animale, et ce sans avoir l'impression de se priver. 


Sa recette préférée :


Ma recette passe-partout, c'est mon fameux Tofu Magique.


Visitez son site web : https://loouniecuisine.com

Suivez-la sur Instagram : https://www.instagram.com/loounie/

Suivez-la sur Facebook : https://www.facebook.com/loounie/


Marie-Noël Gingras de Vivre sans cruauté :


Source : https://sanscruaute.ca


Ses trois meilleurs conseils pour faciliter une transition vers une alimentation végétalienne :


1. Bien se documenter et s'informer 


Avant de débuter notre transition, je crois qu’un bon réflexe à avoir est de s’informer sur nos besoins nutritionnels et sur les options pour substituer les produits laitiers et les œufs dans nos recettes préférées. En ayant ces bases, cela devient plus facile de créer nos menus équilibrés, variés et toujours avec du plaisir. 


2. Se donner le droit d'y aller à son rythme


Il y a plusieurs façons de faire une transition vers le végétalisme : certaines personnes deviennent végétaliennes du jour au lendemain, alors que d’autres, y vont un pas à la fois ou un aliment à la fois. Rappelons-nous que ce n'est pas un concours. C'est tout à fait correct de prendre son temps et de miser sur la formule qui fonctionne bien pour nous. 


3. Faire le plein d'inspiration dans les livres et sur des blogues 


Aujourd'hui, il existe une multitude de blogues culinaires et livres de recettes végétaliennes qui sont parfaits pour nous inspirer et nous encourager dans notre transition. Ces ressources sont de super alliés! 


Sa recette préférée :


La recette que je cuisine le plus souvent est ma recette de pâtes sauce Alfredo. Très simple à préparer et délicieuse! 


Visitez son site web : https://sanscruaute.ca

Suivez-la sur Instagram : https://www.instagram.com/marienoel.gingras/

Suivez-la sur Facebook : https://www.facebook.com/vivresanscruaute/


Odile JP de Pretty small vegan


Crédits : Sara-Maude Ravenelle


Son conseil pour débuter un virage végétal :


Difficile de donner qu’un seul conseil en matière de transition vers le véganisme. Mais si je me réfère à ma propre expérience, une des choses que j’ai trouvé le plus difficile dans mes débuts était de me sentir seule et isolée. Je ne connaissais personne dans mon entourage proche vers qui me tourner, que ce soit pour des questions, pour de l’inspiration, ou pour simplement partager des expériences moins joyeuses (allô les soupers de famille entourés d’omnivores). Et il faut dire qu’à l’époque (2013), on ne parlait pas autant de véganisme dans l’espace public au Québec, les épiceries n’avaient pas nécessairement une section végane (comme c’est maintenant de plus en plus le cas) et Beyond Meat n’avait pas encore envahi la plupart des chaînes de fast-food hihi! Mais même avec tout ça, je pense qu’il peut être très utile de bien s’entourer et d’aller chercher du support lorsqu’on commence sa transition. Si on a la chance de connaître quelqu’un dans son entourage qui est déjà végane, c’est clairement le best.


Mais sinon, faites appel aux communautés en ligne. Plusieurs groupes Facebook peuvent vous êtes très utiles, surtout en début de parcours, que ce soit pour y poser toutes vos questions, ou encore simplement pour ne pas vous sentir trop seul. Mon préféré? Les Véganes Mangent Quoi! Mais sinon, je vous conseille fortement Le défi végane 21 jours, que ce soit le livre, le site web (plusieurs ressources s’y trouvent) ou encore la page Facebook (et son groupe Facebook de soutien). Ils organisent des défis régulièrement, donc gardez un œil ouvert pour la prochaine édition.


Sa recette préférée :


Végépâté des fêtes.


Bizarrement, la recette que je vous partage ici n’est pas une recette que je fais très souvent; je la fais qu’une seule fois par année en fait, à Noël, depuis ma toute première année de véganisme. Mais à tout coup c’est un succès et on me la redemande chaque année! Donc j’ose croire que c’est une recette winner!


Visitez son site web : https://prettysmallvegan.com/blogue

Suivez-la sur Instagram : https://www.instagram.com/odilejp/

Suivez-la sur Facebook : https://www.facebook.com/PrettySmallVegan/


Katia de La recette parfaite


Source : http://larecetteparfaite.com


Son conseil pour une transition vers le végétalisme :


Je dirais que mon principal conseil pour toutes personnes qui découvrent le végétalisme est de prendre le temps nécessaire pour explorer ce nouveau mode de vie. Avant de faire un changement drastique, c’est important d’explorer de nouveaux aliments et de nouvelles recettes pour remplacer ce que vous consommez! Par exemple, vous adorez le fromage? Alors ne coupez pas cet aliment jour au lendemain. Croyez-moi, l’envie d’en manger ne part pas si rapidement. Amusez-vous à découvrir tous les « fauxmages » sur le marché, il y en a tellement maintenant! Lorsque vous sentirez que certaines de ces alternatives peuvent remplacer le fromage que vous consommez, alors lancez-vous! Il est important de trouver de bonnes alternatives qui nous conviennent avant de couper des aliments. Les produits et les recettes végétaliennes sont de plus en plus nombreux. Les explorer peut prendre du temps, mais c’est important de le faire à son rythme pour éviter de se décourager et de ne pas apprécier son nouveau régime alimentaire. Trop de personnes se mettent de la pression et décident de faire un virage drastique vers le végétalisme. Selon moi, et selon mon expérience, c’est rapidement décourageant et on finit vite par revenir à nos habitudes. Mon conseil est donc de se laisser le temps d’explorer avant de se lancer!


Sa recette préférée :


Le tofu parfait.


Visitez son site web : http://larecetteparfaite.com

Suivez-la sur Instagram : https://www.instagram.com/larecetteparfaite/

Suivez-la sur Facebook : https://www.facebook.com/larecetteparfaite.ca/


Sara de Your Weird Vegan Friend



Son conseil :


Mon conseil à tout débutant au végétalisme est de suivre ces 3 règles bien simples : s'informer, être indulgent et bien s'entourer.


S'INFORMER


Être végane ne doit pas être une corvée. Il ne faut pas que ce soit imposé par quelqu’un. On ne le fait pas non plus parce que c'est une mode ou pour perdre du poids. Ce n'est pas un régime. La motivation doit être intrinsèque. Et pour cela, il faut vraiment s'informer. C'est la clé pour qu'être végane soit facile et durable.


Si deep down tu es convaincu que c’est la chose à faire pour sauver la planète / être en santé / moralement pour les animaux, alors ça va être super facile de garder le cap, de ne pas déroger de ton objectif. 


ÊTRE INDULGENT


Envers soi-même et aussi envers les autres! Personne n'est parfait, tu as le droit de " tricher ". Et tu sais pourquoi? Parce que tu deviens végane pour toi. On arrête le vegan shaming. Tu n'as pas besoin d'être parfait pour être végane, aka alimentation sans sucre / non-transformée / zéro déchet / sans huile de palme.


Plutôt que de se critiquer, il faut se féliciter. Se féliciter parce qu’on est tous des gens avec de bonnes intentions, qui veulent améliorer les choses et qui ont décidé d'agir et de changer leurs habitudes. Donc on se rappelle que personne n'est parfait et que c'est mieux d'en faire un peu que rien du tout! Et que c'est mieux plusieurs véganes imparfaits, qu'un seul végane parfait.


BIEN S'ENTOURER


Être végane de nos jours, c'est aussi être confronté aux soupers de famille où les gens en face de toi mangent un cadavre de vache morte (aussi appelé steak). C'est frustrant, mais il faut aussi se rappeler qu'on n'est pas nés véganes, que nous aussi on en a déjà mangé et qu'on n’est pas tous rendus au même stade dans notre cheminement. 


Un végane enfermé chez lui, qui ne voit plus sa famille et ses amis, ça ne fait pas vraiment avancer la cause. Donc on accepte les invitations à souper même si ça signifie qu'il faut amener son tupperware de tofu. Et on se dit qu’à force de voir les plats végés qu’on mange, les gens vont trouver ça de moins en moins bizarre et intimidant. Un jour, ils vont vouloir goûter à ton chili. Puis ils vont te poser des questions sur le véganisme, mais différemment des premières fois où on riait de toi parce que le bacon c’est taste et les plantes ont des sentiments. Ils vont être curieux de comprendre pourquoi t’es végane et ils vont eux aussi vouloir commencer à cuisiner des plats végés. Et c’est là que tu te dis que tu as vraiment un impact sur la planète.


Trucs : amener des plats qui se partagent bien pour faire goûter (ex : salades), privilégier d’amener des repas plus traditionnels comme des chilis ou de la sauce à spaghetti (car l’inconnu augmente la réticence à essayer) et amener des desserts véganes (car le goût ne sera pas différent des desserts réguliers et personne ne va refuser un dessert!).


MOT DE LA FIN


En suivant ces 3 règles, vous allez avoir le meilleur impact possible. 1- Vous allez être végane de façon durable, donc pas seulement une passe 2- Vous allez projeter une image positive d’un végane compréhensif, raisonné et comme quoi c’est facile d’adopter ce mode de vie 3- Vous allez amener encore plus de gens à couper leur consommation de viande et de produits laitiers ce qui va doubler, tripler, voir quadrupler votre impact positif.


Et comme toujours, on se rappelle de faire de notre mieux pour vivre avec compassion. 


Sa recette préférée :


Tempeh dogs.


Visitez son site web : https://www.yourweirdveganfriend.com

Suivez-la sur Instagram : https://www.instagram.com/yourweirdveganfriend/

Suivez-la sur Facebook : https://www.facebook.com/yourweirdveganfriend/


Priscilia Vaillancourt de Profites-en



Après tous ces bons conseils (que je trouve très aidants), j’avais moi aussi envie de vous partager le mien. Un conseil sur la famille et/ou le partenaire de vie.


Mon conseil :


Très souvent, lorsqu’on devient végétalien, on ne vit pas seul. Il peut alors y avoir des enfants et/ou partenaires de vie qui sont touchés de près ou de loin par notre choix. Comment faire pour se diriger vers le végétalisme s’ils ne veulent pas embarquer avec, trouvent ça étrange, ne sont pas motivés comme nous…? Ça peut devenir compliqué et démoralisant.


Selon moi, il faut d’abord prendre le temps d’avoir une bonne discussion avec eux. Leur expliquer nos motivations, pourquoi cela nous tient autant à cœur, les répercussions de manger de la viande et des produits d’origine animale. Nous pouvons même, s’ils sont ouverts à l’idée, leur proposer d’écouter un documentaire tous ensemble. Souvent cela peut avoir plus d’impacts et de crédibilité que seulement nos paroles (c’est même mon chum qui m’a sorti cet argument en parlant de son expérience).


Nous pouvons ensuite nous fixer des objectifs communs. Des petits pas que nous pourrons réaliser tous ensemble et célébrer tous ensemble. Peut-être même déterminer des récompenses possibles si ces objectifs sont atteints? Cela pourrait être encourageant par exemple pour des enfants. L’objectif est de les impliquer le plus possible dans le processus à la place de seulement leur imposer des choix (qui ne feront pas de sens pour eux s’ils ne sont pas d’abord bien expliqués).


Et dans tout ce processus, il est important de se rappeler d’être doux envers soi-même et les autres. Nous avons tous un cheminement et un rythme différent et ce n’est pas en se faisant critiquer qu’une personne a tendance à changer. Priorisons le positif et les encouragements!


Ma recette préférée :


Sauce rosée végétalienne express.


Suivez-moi sur Instagram : https://www.instagram.com/profites.en/

Suivez-moi sur Facebook : https://www.facebook.com/profitesen/





Recevez gratuitement mon guide d’introduction au végétalisme et obtenez mes meilleurs conseils concernant les bases de ce mode de vie. On y aborde : la différence entre végétarisme, végétalisme et véganisme, comment effectuer une transition douce (et à votre rythme) vers le végétalisme, à quoi ressemble un garde-manger végétalien et bien plus.

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon