• Priscilia

Conseils et recettes pour un temps des fêtes en tant que végétalien


Le mois de décembre est toujours un peu différent des autres mois de l’année. Dès qu’il débute, on sent une petite magie arriver. Avec les décorations qui s’installent, le début des calendriers de l’avent et les marchés de Noël (je suis une vraie fanatique de ces marchées), tout est en place pour créer une ambiance de rêve.

Par contre, si vous débutez dans le végétalisme, vous êtes peut-être aussi un peu réticent face à cette période de l’année.

Il se peut que vous vous posiez plusieurs questions de la sorte :

Qu’est-ce que je vais bien pouvoir manger dans les soirées du temps des fêtes?


Comment les autres vont-ils le prendre si je mange différemment?


Qu’est-ce que je pourrais bien apporter que les autres pourraient aussi aimer?


Quoi faire comme recettes de Noël?

Au début, c’est tout à fait normal d’avoir ces questions en tête. Je vous rassure tout de même : avec le temps, vous serez beaucoup plus à l’aise et vous n’aurez plus à vous poser autant de questions.

J’ai quand même voulu vous donner tout de suite un bon coup de main avec celles-ci en y répondant et en vous donnant plusieurs conseils et recettes. Cela fait quand même plus de 12 ans que je ne peux pas manger la même chose que les autres à Noël. Je suis donc devenue une experte!

Comment faire pour les partys de Noël?


Est-ce que vous devez apporter votre repas ou non?

Il est clair que cela va dépendre de vos familles et de ce qui vous rend le plus à l’aise.

De mon côté, il y a deux choix :

1. D’abord, je tiens toujours pour acquis que je vais apporter mon repas. Dans ce temps-là, j’avertis la personne d’avance en l’appelant et en y faisant bien comprendre que cela n’a rien avoir avec elle. Ainsi, personne n’a jamais été insulté et tout le monde a toujours bien compris. Lorsque j’apporte mon repas, je m’arrange pour qu’il soit déjà cuit. Je n’ai alors qu’à le faire réchauffer au micro-ondes. Le four étant souvent déjà plein, c’est un geste qui est toujours bien apprécié.

2. Lorsque j’appelle l’hôte pour lui dire que je vais apporter mon repas, il arrive qu’elle me dise qu’elle souhaite m’en préparer un. Dans ce temps-là, je remercie la personne et lui demande si elle a besoin d’aide. Veut-elle des idées de recettes végétaliennes? Il est aussi bon de s’assurer, discrètement, si elle comprend bien en quoi consiste le végétalisme. Cela peut permettre d’éviter un potentiel malaise. Cela serait dommage que la personne cuisine un repas et y inclut, par exemple, du poisson en pensant que vous en mangez.

Comment répondre aux commentaires de ceux qui ne comprennent pas le végétalisme?

Encore là, je vais vous donner mon avis sur le sujet, mais cela peut varier selon votre personnalité ou les commentaires reçus.

Ce que je fais dans ce temps-là : je ne réponds pas ou je donne une réponse qui met fin à la conversation. Par exemple, je peux seulement sourire et ne rien répondre ou dire « Je comprends que tu ne mangerais pas comme moi, mais moi ça me convient. » Il est alors dur pour la personne de continuer si vous n’embarquez pas avec elle ou ne réagissez pas.

Il faut vous rappelez que Noël n’est pas l’occasion pour partir un débat ou une conversation enflammée. C’est plutôt le temps de passer un moment de qualité avec vos proches.

Il serait aussi très étonnant que vous réussissiez à faire changer d’avis la personne devant vous. Si elle n’est pas ouverte ou prête à mettre en doute ses croyances, cela ne sert à rien de s’acharner lors d’un souper de Noël en famille. Profitez plutôt du moment et essayez de ne pas porter d’importance aux commentaires plus négatifs. Si vous êtes heureux avec votre mode de vie, c’est ça le plus important.

Que pouvez-vous apporter comme nourriture?

Je vais vous proposer deux types de nourriture : un qui convient plus aux buffets froids et l’autre aux repas traditionnels.

1. Un bon plat dépanneur à apporter et qui peut être partagé avec les autres : un plateau de fromages végétaliens. Je vous conseille très fortement les fromages Vegnature. Ils passent toujours le test avec les omnivores. Pour rendre votre plateau plus complet et intéressant, vous pouvez aussi y ajouter du houmous, des olives, des craquelins, etc.

2. D’autres classiques qui peuvent être appréciés de tous : de la pizza froide (vérifiez que la sauce ne contient pas de parmesan), une salade de pâte (avec la mayonnaise végétalien Hellmann’s ils n’y verront que du feu), des petites saucisses dans de la pâte feuilletée et des rouleaux de printemps.

3. Pour les repas traditionnels, tout existe en version végétalienne : ragoût de boulettes, tourtière, dinde végé, etc. Référez-vous à cet article pour les recettes.

Ressources : où trouver des recettes végétaliennes de Noël?

Tous les recettes et produits nécessaires pour un repas de Noël végétalien.

Ebook de Noël de Valises et gourmandises

Minimalist baker

It doesn’t taste like chicken

La cuisine de Jean-Philippe

Loounie : Wellington vegan sur Cuisinez qc.



Recevez gratuitement mon guide d’introduction au végétalisme et obtenez mes meilleurs conseils concernant les bases de ce mode de vie. On y aborde : la différence entre végétarisme, végétalisme et véganisme, comment effectuer une transition douce (et à votre rythme) vers le végétalisme, à quoi ressemble un garde-manger végétalien et bien plus.


  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon