• Priscilia

Comment et pourquoi tenir un journal?

Le début du journal


Il y a un an, ça n’allait pas. Je ne me sentais pas bien dans mon programme scolaire. C’était aussi la période où j’ai fait le plus plus plus d’anxiété.



Pour me changer les idées et m’inspirer un peu, j’ai commencé à écouter le podcast Life code. C’est un chiropraticien qui donne des conseils sur la santé. Je trouve la plupart de ses conseils vraiment bons, mais des fois un peu trop intenses. Je fais juste vous avertir au cas où vous voudriez commencer à l’écouter.


Bref, j’ai commencé à l’écouter et il a mentionné qu’il tenait chaque jour un journal. Il commençait ses journées en y écrivant et ça lui faisait du bien.


Je me suis dit que ça valait la peine d’essayer. Je n’avais pas grand-chose à perdre.


Qu’est-ce qu’on écrit dans un journal ?


J’ai tranquillement découvert la formule qui me convenait. Au début, dès le réveil, j’écrivais seulement ce qui se passait dans ma tête. Mes anticipations du moment (classique anxiété), des encouragements, des peurs, des fiertés, etc.





Un an plus tard, j’y écris toujours cela, mais j’y ai ajouté des éléments.


Intention : Au début de la semaine, j’écris une intention pour la semaine qui s’en vient. Par exemple, je veux avoir du plaisir dans ce que je fais, je veux connecter avec les autres, je veux travailler avec mon cœur plutôt que principalement avec ma tête, je veux me sentir calme, etc. Pour les autres jours de la semaine, je fais ensuite la même chose en écrivant une intention pour ma journée.


Gratitudes : J’ai longtemps trouvé cette pratique quétaine. Vraiment. Je me rends maintenant compte par contre pourquoi elle est si bénéfique (je vais en parler un peu plus loin). Chaque matin, j’écris donc 3 choses pour lesquelles je suis reconnaissante dans ma vie. Ça n’a pas à être compliqué. Souvent, ça peut aussi être les mêmes éléments qui reviennent.


Autres idées de ce que vous pourriez écrire : vos fiertés de la journée ou de la veille, vos trois principaux objectifs de la journée ou encore une « analyse » d’une situation qui s’est passée et de comment vous avez réagi.


Les bienfaits de tenir un journal


Si je vous écris ce texte aujourd’hui, c’est que je vous encourage aussi à tenir un journal.



Cette pratique a maintenant beaucoup de bienfaits dans ma vie.


Au début, j’avoue que je ne les voyais pas. J’écrivais de manière un peu automatique et je ne constatais pas ce que cela m’amenait. C’est quand j’ai commencé à inclure les intentions et gratitudes que cela a changé.


D’abord, le fait d’écrire ce que nous avons dans notre tête au réveil fait vraiment du bien. On peut juste les déposer là et ça nous donne déjà un petit repos. Ça permet aussi de relativiser les choses. Par exemple, souvent je me rendais compte que mes anticipations faisaient moins peur sur papier que dans ma tête.


Le truc pour que ce soit le plus apaisant possible : écrivez-y tout sans vous soucier de faire de belles phrases ou des fautes d’orthographe. Faites juste écrire le plus intuitivement possible.

Les intentions sont ensuite tellement bénéfiques. Pourquoi ? Parce que ça nous permet de choisir comment nous voulons passer notre journée plutôt que de se laisser influencer par celle-ci. Bien sûr, il y a des événements négatifs qui peuvent arriver et bousculer les choses. Dans ce temps-là, c’est normal que l’intention prenne le bord. Par contre, de manière générale, si on retient notre intention tout au long de la journée, cela peut vraiment avoir des effets. Si on commence la journée en décidant qu’on veut avoir du plaisir, il y a beaucoup plus de chance qu’on en aille.


Les gratitudes, cette fameuse pratique qui m’a longtemps fait rire. Pourtant, commencer la journée en étant reconnaissant de ce que nous avons peut tellement nous apporter. Cela peut changer notre perception d’une situation. Une situation négative peut nous sembler moins l’être après cet exercice.


Nous nous rendons compte à quel point nous sommes chanceux et privilégiés dans la vie. Cela nous permet aussi de continuer d’éprouver du bonheur pour des choses parfois qui peuvent nous sembler « normales ou acquises ». Souvent, nous avons tendance à ne plus voir les belles choses autour de nous. Nommer des gratitudes peut donc nous permettre de recommencer à les voir et à davantage les apprécier.


Tenir un journal, c’est aussi se permettre un moment calme et d’introspection dans notre journée. Juste ça, ça fait déjà du bien.


Exercice de rétrospection


Si vous décidez de commencer un journal, j’ai un exercice vraiment intéressant à vous suggérer.


Lorsque vous arrivez à la fin de votre cahier, prenez le temps de le relire en entier.

Pendant cette lecture, prenez en note ce que vous avez appris à travers cette période de temps.


  • Quels sont vos apprentissages ?

  • Quelles sont aussi les réussites que vous avez réalisées ?

  • Qu’est-ce qui vous frappe de votre parcours ?


Souvent, nous vivons des choses et puis les oublions par après. Nous oublions alors tout le chemin parcouru, les obstacles que nous avons surpassés, les réussites, etc. Faire cet exercice permet de ne pas les oublier et d’être fier de ce parcours.


*Note importante : Si, comme c’était mon cas, vous n’allez pas bien présentement, je vous suggère de consulter un psychologue. Ne vous bloquez pas en raison de la gêne ou du « tabou ». Sans arrière-pensées nous allons voir un médecin pour notre corps alors il est normal de faire la même chose pour notre tête.

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon